Logo de Femmes de Mékinac

Femmes de Mékinac


Présentation Membres Activités Documents et Publications Femmes de coeur Revue de presse Pour nous joindre

L'Hebdo Mékinac / Des Chenaux - 25 janvier 2003

La violence conjugale ? Non merci !

Marie Eve Veillette

   Sainte-Thècle

En lançant le “Répertoire des ressources en matière de violence conjugale dans Mékinac”, mardi dernier, le Centre de Femmes de Mékinac a voulu faire savoir à tous ceux et celles qui côtoient de près ou de loin ce type de violence qu'il existe plusieurs moyens d'atténuer les effets destructeurs qui en découlent.

Ce projet s'insère dans le cadre d'une campagne de sensibilisation à la problématique de la violence conjugale que le Centre de Femmes a mise sur pied. Diverses démarches ont d'ailleurs été entreprises pour faire de cette campagne un succès sur toute la ligne : rédaction de documents informatifs et préventifs destinés aux jeunes et aux adultes; conception d'affiches; partenariats avec d'autres ressources venant en aide aux personnes victimes de violence; etc.

L'organisme a profité du lancement du Répertoire pour dévoiler aux médias le fruit de son travail amorcé en avril 2002. Pour l'occasion, il avait invité les trois artistes peintres ayant collaboré à la réalisation des oeuvres qui figurent sur les affiches promotionnelles et sur la page couverture du Répertoire. Ces artistes ont expliqué de vive voix leur vision respective de la violence conjugale.

“Dans mon tableau, j'ai voulu démontrer que sortir de la violence mène à la découverte des merveilles qui nous entourent”, relatait Mme Suzan Béland, dont l'oeuvre, qui illustre la jaquette du Répertoire, représente un ciel coloré et lumineux révélant quelques arbres encore fragiles..

De son côté, Mme Claude Tremblay a plutôt mis l'accent sur l'espoir : “Ma peinture montre qu'il est possible, pour la personne qui se libère de la violence conjugale, d'aspirer à vivre enfin une belle relation amoureuse”. Sa réalisation sert de toile de fond à un magnifique poème anonyme intitulé “J'ai reçu des fleurs aujourd'hui”, envoyé il y a quelque temps au Centre de Femmes.

Madame Danielle Bolduc a quant à elle illustré, à travers dux tableaux évocateurs, l'amère déception d'une adolescente et d'une mère de famille victimes de violence : “Souvent, les personnes violentées croient à tort que leur conjoint va changer. Je souhaite que mes toiles, reproduites sur les affiches promotionnelles de la présente campagne du Centre de Femmes, suscitent des réactions chez ces personnes et leur entourage”.

Une campagne “choc”

Au cours des prochaines semaines, toutes les familles de la MRC de Mékinac vont recevoir dans leur boîte aux lettres un dépliant informatif sur la violence conjugale, incluant une liste des différentes ressources mises à leur disposition.

Les gens pourront également lire, dans les pages de L'Hebdo Mékinac-Des Chenaux, une chronique de Julie Goyette, intervenante au Centre de Femmes, durant six semaines consécutives.

Finalement, l'organisme présentera, en collaboration avec l'auteur et metteur en scène Serge Baril, une pièce de théâtre interactive traitant de la violence conjugale le 25 avril prochain à l'école secondaire Paul-Le Jeune de Saint-Tite.

La réalisation de cette campagne de sensibilisation, qui aura coûté environ 32 000$ à terme, a été rendue possible grâce à l'appui financier de la “Stratégie nationale sur la sécurité communautaire et la prévention du crime”.


 
Photo L'Hebdo / Marie Eve Veillette

Femmes de Mékinac lance une campagne de sensibilisation à la violence conjugale. Pour l'appuyer dans son projet, elle a fait appel au talent de trois artistes de la région, à savoir Suzan Béland, de Lac-aux-Sables, Claude Tremblay, de Lac-aux-Sables, et Danielle Bolduc, de Notre-Dame-de-Montauban. Elles entourent ici Mme France Déry, coordonnatrice de Femmes de Mékinac. (Photo : L'Hebdo, Marie-Ève Veillette)


Association touristique régionale de la Mauricie Netfemmes