Logo de Femmes de Mékinac

Femmes de Mékinac


Présentation Membres Activités Documents et Publications Femmes de coeur Revue de presse Pour nous joindre

L'Hebdo Mékinac / Des Chenaux - 29 avril 2009

Femmes de Mékinac fête ses 10 ans

2002 : Répondre aux besoins des femmes de Mékinac

En 2002, Femmes de Mékinac compte cinq travailleuses bénéficiant maintenant d’un contrat de travail soigneusement élaboré par le conseil d’administration et inspiré du modèle de la gestion féministe. Comme un bon pain, Femmes de Mékinac s’appuie sur la patience et le bon levain afin d’éveiller chez les femmes une réflexion sur leur propre condition féminine. C’est pourquoi, la programmation présente des Causeries-Atelier-Femmes-Échanges, des Rendez-vous gourmands, des Assemblées de cuisine et bien sûr les rencontres Antidote. Ces activités touchent à plusieurs problématiques vécues par les femmes telles que l’estime de soi, la violence, la culpabilité, la gestion du stress, la ménopause, le respect et l’acceptation de soi sous toutes ses formes, l’importance d’un sain régime de vie, la prévention de l’ostéoporose et tous ces petits irritants qui meublent la vie de tous les jours. Qu’importe la raison qui les a regroupées au départ, les femmes ainsi réunies se confient tout naturellement tout en sirotant un bon café, en fabriquant du pain ou simplement en discutant entre femmes.

Dans le cadre du Programme de mobilisation des collectivités, une campagne de sensibilisation contre la violence faite aux femmes et aux jeunes filles débute en 2002. Un comité Violence initié par Femmes de Mékinac travaille activement à ce projet. Les tâches réalisées en 2002 comprennent l’identification des ressources et services disponibles sur notre territoire et la mise sur pied d’un protocole d’entente entre les intervenants de ces ressources afin de maximiser les efforts d’aide auprès des femmes victimes de violence. Elle se poursuivra en 2003 avec une campagne de sensibilisation auprès de la population, des jeunes de l’École secondaire Paul-Le Jeune et des personnes ressources qui interviennent directement auprès des femmes en général.

La population de Mékinac est conviée aux rendez-vous annuels de solidarité. Le 8 mars, la Journée internationale des femmes est soulignée par une soirée de théâtre avec la troupe de théâtre Parminou. La pièce de théâtre interactive « Trop sur le dos... gros sur le cœur » présentée le 9 mars à l’École secondaire Paul-Le Jeune lève le voile sur la violence subie par les femmes. Une trentaine de participantes accepte l’invitation À nos broches! Prêtes! Tricotons! et réalise une pièce carrée afin de former un filet de sécurité qui sera utilisé lors du sommet du G8 à Kananaskis en Alberta les 26 et 27 juin 2002. Le 12 mai, Les Tricotés serrés de Saint-Ubalde viennent animer le brunch bénéfice annuel et en assurer le succès. À l’automne, l’organisme ouvre ses portes le 17 septembre afin de permettre aux participantes de s’inscrire aux cours offerts et aux activités payantes de la programmation. Le 23 octobre, Femmes de Mékinac participe à la mobilisation du secteur communautaire « Et maintenant, passons à l’action communautaire autonome! » et au grand rassemblement à Québec. Les groupes communautaires de toute la province demandent au gouvernement un financement de base adéquat et récurrent.

En novembre 2002, nous entreprenons le deuxième volet de « Décider au féminin » du programme À égalité pour décider afin de favoriser le réseautage des femmes de pouvoir de la MRC de Mékinac.

.
 

Assemblée de cuisine du 30 octobre 2002

Des femmes présentes à l’Assemblée de cuisine du 30 octobre 2002 : France Déry, coordonnatrice, Diane St-Arnaud, vice-présidente, Julie Goyette, intervenante, Huguette Tanguay, réceptionniste, Lucie-Claude Gélinas, agente de promotion ainsi que deux participantes, Claire Bourassa et Claire Champagne.


Association touristique régionale de la Mauricie Netfemmes