Logo de Femmes de Mékinac

Femmes de Mékinac


Présentation Membres Activités Documents et Publications Femmes de coeur Revue de presse Pour nous joindre

Le Nouvelliste - 21 février 2001

Le Centre de femmes de Mékinac demande un financement récurrent

Royal Saint-Arnaud

   Sainte-Thècle

Le Centre de femmes de Mékinac vient de recevoir la reconnaissance officielle à ce titre de la part de la Régie régionale de la santé et des services sociaux. Il est maintenant reconnu comme un organisme communautaire oeuvrant dans le domaine de la santé et des services sociaux, dans la région de la Mauricie-Centre-du-Québec.

L'accréditation étant maintenant chose faite, l'organisme déjà actif sous l'appellation Femmes de Mékinac, souhaite maintenant obtenir une aide financière suffisante, stable et récurrente dans le cadre du programme Soutien aux organismes communautaires (SOC). Cette aide financière ne couvrirait que 75 % du budget d'un centre de femmes.

"Le centre de femmes de notre région est maintenant une réalité. C'est donc avec fierté que nous portons bien haut cette appellation. Notre réalité dans Mékinac nous incite à nous mobiliser pour travailler à l'amélioration de la cause des femmes ", de dire la présidente du conseil d'administration du Centre de femmes de Mékinac, Nicole Veillette.

Elle signale que 6724 femmes vivent sur le territoire, représentant ainsi 49 % de la population. Les statistiques révèlent de plus que 9,1 % des femmes vivent seules contre 8,2 % des hommes. Elle ajoute que 375 familles sont dirigées par des femmes et que ces familles vivent une situation de dépendance économique, de manque de formation professionnelle, d'isolement et de pauvreté.

Pour justifier la présence, l'action et le financement d'un centre de femmes dans Mékinac, elle rappelle que 12 % des femmes de 25 à 44 ans ont moins d'une 9e année de scolarité. Elle participe à la main d'oeuvre à 70 % comparativement à 90 % chez les hommes. De plus, le revenu des hommes est de 23 000 $ et celui des femmes dépasse à peine les 11 000 $.

Insistant sur l'importance d'une aide financière récurrente, la demande est de 165 000 $, alors que le Centre de femmes de Mékinac doit faire avec 20 000 $ pour un projet, la présidente Veillette, signale que les actions futures iront dans le sens de créer des services pour les femmes, dont le fait d'accentuer les services d'aide et de sensibilisation.

On entend bien poursuivre la planification d'activités éducatives et préventives, la défense des droits. La mobilisation visant à contrer l'isolement, la violence et la pauvreté, demeurent des préoccupations du Centre de femmes de Mékinac.

Tout en rendant hommage à toutes les femmes qui ont contribué à la mise sur pied et à l'accréditation de Femmes de Mékinac, Nicole Veillette, insiste: "Il est temps que cette reconnaissance du milieu soit doublée d'une reconnaissance financière gouvernementale satisfaisante."


Association touristique régionale de la Mauricie Netfemmes