Logo de Femmes de Mékinac

Femmes de Mékinac


Présentation Membres Activités Documents et Publications Femmes de coeur Revue de presse Pour nous joindre

Le Nouvelliste - 14 octobre 2006

Vive inquiétude chez Femmes de Mékinac

Royal Saint-Arnaud - royal.saint-arnaud@lenouvelliste.qc.ca

 

Shawinigan (RSA) - «Que deviendra le programme de promotion de la femme de Condition féminine Canada s'il n'est plus question de susciter des mesures en faveur de l'égalité des femmes, de les aider à avoir accès au processus décisionnel et de participer à l'élaboration des politiques gouvernementales?»
Telle est la question adressée par la coordonnatrice de Femmes de Mékinac (centre de femmes), France Déry, au gouvernement Harper, dans une intervention témoignant de la vive inquiétude de cet organisme devant les compressions budgétaires qu'elle qualifie de «recul».
Mme Déry rappelle que le gouvernement fédéral pense qu'il ne doit plus y avoir de programme spécifique pour les femmes, et qu'ainsi l'égalité serait atteinte. Elle ajoute que le même gouvernement laisse entendre que les modalités du programme de promotion de la femme seraient changées.
«Le fédéral veut financer que des services et cesser de financer la défense de droits», fait remarquer la coordonnatrice. Elle estime qu'avec les coupes du gouvernement Harper, l'égalité est loin d'être atteinte. Elle précise que plusieurs groupes de femmes au Québec, dont Femmes de Mékinac, oeuvrent toujours à améliorer les conditions de vie de femmes, à promouvoir les droits et la place occupée par les femmes dans la société, et aussi à les soutenir dans leur démarche vers une plus grande autonomie.
Réduire le soutien financier à la condition féminine revient selon elle à réduire les moyens qu'ont les femmes de faire reconnaître et de défendre leurs droits.


Association touristique régionale de la Mauricie Netfemmes